Myaccount
Related player

VIVEZ LA SENSATION DU JEU - GRATUIT DE JOUER - GRATUIT DE S'INSCRIRE

S'INSCRIRE MAINTENANT

« Neymar est un bon homme », insiste Thomas Tuchel

Neymar est un « vraiment bon gars » selon Thomas Tuchel – bien que l’entraîneur principal du Paris Saint-Germain admette que ça pourrait être difficile à vendre pour les étrangers.

La vedette brésilienne a vu son stock dégringoler parmi les supporters du PSG, laissant présager un retour dans La Liga dans la pré-saison.

Malgré son sifflement à son retour, le joueur de 27 ans a marqué quatre buts en cinq matchs de Ligue 1 cette saison et Tuchel n’est pas surpris par les retours instantanés.

« Ce gars a de bons antécédents. Il est peut-être difficile de l’imaginer quand on le voit de l’extérieur, mais il est vraiment un bon gars », a déclaré l’ancien patron du Borussia Dortmund à BeIN SPORTS.

« Ce n’est pas difficile d’être proche de lui et de le convaincre de faire ce qui est juste. »

Le Real Madrid et son ancien club de Barcelona étaient tous deux liés à des mouvements de blockbuster pour Neymar et Tuchel acceptait que la tête du joueur soit tournée.

« Entre nous, peu de choses ont changé. Je savais qu’il voulait quitter le club et il savait que j’étais contre, que pour moi ce n’était ni le bon moment ni la bonne décision à prendre. »

« Il savait clairement qu’en tant qu’entraîneur, je ne voulais pas qu’il parte. Mais nous savions aussi que ce n’était pas ma décision ni la sienne à la fin. »

« Il était nécessaire qu’un club fixe le prix. Nous avons convenu que ce n’était pas décidé à notre niveau et que cela ne devrait pas affecter notre relation, car nous savions qu’il était possible de continuer à travailler ensemble. Il aurait été stupide de tout gâcher. »

En effet, Tuchel a identifié la sortie de choc de la Ligue des Champions la saison dernière contre Manchester United comme un plus grand revers pour se relever.

Le PSG a pris l’avantage de 2 – 0 au match aller pour perdre aux buts à l’extérieur contre l’équipe blessée de Ole Gunnar Solskjaer, avant de perdre la finale de la Coupe de France aux tirs au but contre Rennes.

« Pendant trois jours, j’étais dans un endroit vraiment sombre comme jamais auparavant », a déclaré Tuchel.

« Je savais pour quoi nous travaillions et je savais combien il était difficile d’atteindre ce point avec cette équipe et ce club, après les saisons précédentes et ce qui s’était passé. »

« Je savais à quel point nous avions essayé d’influencer l’équipe et la réaction de l’équipe. C’était vraiment un travail énorme d’atteindre ce niveau, battre Liverpool, gagner contre Red Star Belgrade et aller à Manchester United et être la première équipe française à gagner là-bas. »

« Faire ce genre de performance et chuter dans la deuxième étape … comme si vous aviez un accident de voiture, quand vous dépassiez les feux verts et que vous subissiez une chute sur le côté. C’était comme ça. Qu’est-ce qu’on a mal fait ? On pouvait sentir après que la taille de cet accident était grande. »

« Même entre les deux matchs, nous pouvions sentir que tout le monde dans la ville pensait que c’était différent et que nous pouvions passer. Nous ne l’avons pas fait. On aurait dit du sable qui coulait entre nos doigts. »

Il a ajouté : « Soudainement beaucoup de blessures, l’humeur a changé dans le vestiaire, l’ambiance extérieure. Les joueurs n’étaient pas à l’abri de tout cela et il était très, très difficile pour nous de terminer la saison avec le même esprit. »

« Ce n’était pas possible. L’exemple le plus frappant est la finale de la Coupe, où nous avons mené avec 2 – 0, c’était une victoire claire pour nous et nous avons perdu à la fin. »

« Je me suis entraîné à ne pas trop lire, car qui en sait plus sur nous que nous, mais je le sens, je l’entends. C’était immense. »

VIVEZ LA SENSATION DU JEU - GRATUIT DE JOUER - GRATUIT DE S'INSCRIRE

Créez des équipes, collectez des joueurs et gagnez des compétitions
S'INSCRIRE MAINTENANT
Web
Analytics
%d blogueurs aiment cette page :